AFED - Association Femmes et Développement

LA BANQUE DE DONNEES BIBLIOGRAPHIQUES
"FEMMES DU SUD ET DEVELOPPEMENT"


Des repères historiques sur femme, genre et développement
1975- 2001


La banque de données bibliographiques "Femmes du Sud et développement" a été créée en 1987 par le Centre de documentation et d'information scientifique pour le développement (CEDID) de l'Institut français de recherche pour le développement en coopération (ORSTOM)(1) avec l'aide financière du ministère de la Coopération. Celle-ci a été réalisée sous la responsabilité scientifique de Jeanne Bisilliat, anthropologue à l'ORSTOM, qui fit don de tous les documents qu'elle avait rassemblés au cours de la Décennie de la femme (1975-1985) ainsi que des documents plus anciens liés à la réflexion féministe.

Les activités liées à la mise à jour de cette banque de données ont été suspendues en 2001, lors de la fermeture du CEDID. Le fonds documentaire a été déposé à la Bibliothèque féministe de la ville de Paris Marguerite Durand (2).

Cette banque francophone de données bibliographiques contient des références (en français, anglais, espagnol) analysées avec mots clés thématiques, géographiques et résumés, concernant les femmes du Sud (Afrique, Amérique latine, Asie, Pacifique).

Ces thèmes sont les suivants : relations de genre, problématiques liées au travail des femmes et au rôle des femmes dans l'économie (agriculture, pêche, secteur informel, entreprenariat, commerce, industrie, l'accès au crédit …), l'accroissement de la pauvreté comme conséquence de l'application des programmes d'ajustement structurel et de la globalisation de l'économie, l'environnement, la création de groupements et d'associations populaires travaillant en milieu rural et urbain, la santé et les problèmes liés à la fécondité des femmes, la violence contre les femmes, les questions concernant la parité, la prise de décision et la citoyenneté, le statut des femmes dans les différentes sociétés, mais aussi la place des femmes dans les différentes religions, l'islam notamment.

Ce travail documentaire a été réalisé au cours des années 1987-2001 par Colette Galland et Thérèse Trefeu, en étroite collaboration avec des institutions scientifiques situées dans les différents pays qui consacrent une partie de leurs activités sur ces questions de relation de genre et de l'intégration des femmes au développement, mais aussi avec les agences des Nations unies telles que la Division pour l'Avancement des femmes à New York, le Service de liaison des organisations non gouvernementales (SLNG) de Genève, le Bureau international du travail (BIT), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'International Research and Training Institute for the Advancement of Women (INSTRAW), l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds des Nations unies pour la Population (FNUAP), le Programme mondial pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations unies pour les femmes (UNIFEM), l'UNESCO, bien d'autres encore.

La banque de données "Femmes du Sud et développement" peut être considérée par les chercheurs comme un outil pouvant faciliter l'étude de l'évolution historique des grandes tendances de la recherche francophone depuis 1975 sur les thèmes cités.

La bibliothèque féministe Marguerite Durand, de la ville de Paris, accueille cette base de données ainsi que tous les documents (ouvrages, articles de périodiques, thèses, littérature grise, actes de colloques, dossiers de coupures de presse) qui correspondent à ces références bibliographiques. Ils sont donc disponibles pour la consultation sur place.

L'hébergement de ce site est assuré par l'AUF (Agence universitaire de la Francophonie) et le réseau REFER.

La réalisation technique a été effectuée par Pierre Chabert.


LA BIBLIOTHEQUE MARGUERITE DURAND

Fondée en 1932 par Marguerite Durand (1864-1936), journaliste et féministe française qui fit don de ses collections à la ville de Paris, la bibliothèque qui porte son nom est consacrée au féminisme et à l'histoire des femmes, ainsi qu'à leur rôle dans la société et dans la famille, à leur travail, à leurs œuvres littéraires et artistiques, à leurs diverses activités. Elle est riche de 40 000 livres, 1 000 titres de périodiques, 4 000 manuscrits et lettres autographes, 4 700 dossiers documentaires, 10 000 documents iconographiques et de plusieurs dizaines de fonds d'archives.


Les documents relatifs à la Banque de données "Femmes du Sud et développement" sont archivés dans cette bibliothèque.


(1) ORSTOM est devenu Institut de recherche pour le développement (IRD) en 1998
(2) Bibliothèque Marguerite Durand – 79 rue Nationale – 75013 Paris - Téléphone : 01 53 82 76 77 - Site web : http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=463

Jours d'ouverture : mardi à samedi
Heures d'ouverture : 14h-18h